Ainsi va la vie

Publié le par Emma

 Le soleil, l'océan, les balades au petit matin sur la plage, le temps de prendre le temps, le temps de lire, de rêver, de ne rien faire...Sauf que....

Ma grand-mère,un beau dimanche de juillet, a choisi de passer sur l'autre rive de la vie...trop de chaleur ou trop d'années sur cette terre, on ne le saura jamais, mais avec elle, s'éteint un pan de mon enfance. Une vieille dame de 104 ans qui disparait, c'est triste mais hélas, c'est dans l'ordre des choses, surtout aujourd'hui, où tant d'enfants meurent sous les bombes, bien avant leur heure.

L'odeur d'un bol de chicorée au lait, le goût d'une tartine de confiture de prunes, les heures passées avec elle, à l'ombre d'un tilleul, petite fille, à préparer une soupe de feuilles dans une dinette en porcelaine,ou à jouer à la marchande. La messe du dimanche, babies vernies noires astiquées et la pièce de monnaie pour la quête dans la poche, la bise aux vieilles dames à la sortie, souvent à contre-coeur elles piquent un peu ou sentent trop fort l'Eau de Cologne, puis le mille-feuilles pour le dessert du déjeuner..... Ma vie joue les montagnes russes, entre chagrin et rires...

Merci à toutes des gentils mots que vous me laissez, ce décès est survenu il y a deux semaines maintenant, j'ai laissé passer un peu de temps, et d'émotion, avant d'en parler...

Publié dans Pêle Mêle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Muriel 04/08/2006 07:31

Ainsi va la vie, effectivement.
Je pense fort à toi.
Bisous

MIMI 02/08/2006 22:57

bisous

Clairette 02/08/2006 12:09

Gardes-bien tes souvenirs au chaud dans ton coeur! Souvent,quand je cuisine, je pense à la mienne, c'est elle qui m'a appris les trucs et recettes  qui font que mon enfance fut un "régal" apprenant le monde par les saveurs des plats qu'elle cuisinait! Même quand elle ne sont plus là, nos grands-mères nous tiennent chaud au coeur

Virginie 01/08/2006 18:44

Je comprends bien même si j'ai encore la chance d'avoir mes 2 mamies... mais les souvenirs qui remontent à la surface je connais bien... Nous avons vendu la maison d'une de mes grand-mère et avec elle se sont enfuis ces fabuleux moments de mon enfance... J'ai réussi à sauver quelques objets que je tente de "m'approprier".... Bon courage

nathalie bleu choc 01/08/2006 09:20

c'est là qu'on ressent la douleur des absents, garde bien tes souvenirs au chaud, bises