Un rêve de Land Rover...

Publié le par Emma

Selon les passionnés de Land-Rover, il parait que ces engins là sont bien plus que des voitures, mais le symbole même de l'aventure, de la découverte et de la liberté. Je parle des vrais Land Rover, ceux des baroudeurs, chapeau de brousse short kaki et barbe de 15 jours qui, à l'aide de rondelles de bouchons de liège vous remplacent un joint en 2 minutes chrono (merci Tara pour l'anecdote), un peu les enfants naturels d'Indiana Jones et de Mac Gyver....les autres 4/4 sont pour les parisiens, à la recherche de sensations fortes dans la jungle urbaine :-).

Quand DH, est revenu un beau jour en me disant qu'il avait acheté un Land Rover, nous en avions déjà eu un puis revendu, et surtout lorsque j'ai vu l'état du fameux engin, je me suis demandée si cet homme jouissait vraiment de toutes ses facultés mentales. DH étant du genre perfectionniste, évidemment il ne pouvait pas se contenter d'une simple restauration, d'autant que plus il grattait son véhicule,plus il trouvait de problèmes à résoudre.

 Je n'ai plus eu de doutes, le jour, où il est arrivé à la maison avec sur une remorque une véritable épave. Cet homme soumis à un stress intense dans le cadre de son métier, avait définitivement disjoncté. Son projet: avec 2 ruines de Land Rover, en faire un seul superbe et avec lequel, il réaliserait son rêve, la traversée de l'Afrique. Je vous passe les sourires apitoyés de nos amis, lorsqu'il abordait le sujet, quand même à le voir si solide, les pieds bien sur terre...on n'aurait jamais pensé qu'il était aussi atteint, le pauvre homme. Personne, et mea culpa, moi la première, personne n'y a cru. Ni notre ami garagiste qui lui a prêté un local, ni notre ami carrossier qui a refait la peinture et qui a aussi mis ses installations à sa disposition, ni son ami Marc qui l'a aidé pour l'électricité. Cet homme est fou, avons nous tous pensé.

Mon homme est têtu. Passionné. Tenace. Aventurier. Il le voulait, son vaisseau du désert, il y croyait à fond, malgré la ruine, la rouille, les fuites de je ne sais pas quoi, les pièces en piteux état et surtout malgré les heures que son travail lui impose.

Il y croyait tant, que ça a pris 3 ans, 3 longues années à essayer de concilier vie de famille, compétitions sportives des enfants, activités avec eux, son méter,et des centaines d'heures de bricolage, montage et démontage souvent, à la suite d'erreurs ou tout simplement parce que ça ne fonctionnait pas comme il voulait. 3 années qu'il a passé à démonter le véhicule, boulon par boulon jusqu'à la plus petite vis qui a été astiquée à la brosse à dents ,et remonté à l'identique en changeant les pièces pour des neuves.

Vendredi, était le point d'orgue de cette aventure, là où tout allait se jouer, le Land Rover quittait sur une remorque la carrosserie, peinture fraichement faite et se rendait à l'épreuve du contrôle technique. Qu'il remportait haut la main. Aussitôt assuré, il était enfin prêt à tâter le bitume des routes de campagne beauceronnes. Et j'y suis montée, complètement épatée par le travail réalisé. Et fière, si fière de cet homme qui est arrivé au bout de ses rêves, malgré pas mal d'écueils.

Spirit of Africa !

Mais avant ça, il y a eu:

Bravo, chéri, maintenant j'en suis sûre, devant tant d'enthousiasme et de compétence, je suis prête à te suivre dans l'aventure africaine qui nous attend d'ici quelques années...t'as pensé à installer le GPS tout de même ?!

Publié dans Pêle Mêle

Commenter cet article

isabelle 07/03/2006 14:38

alors là..pas de soucis, tu peux le suivre au bout du monde ton homme...
bonne chance pour vos prochaines aventures!!

Accent Grave 07/03/2006 14:06

Bravo,
En 1982 j'ai mené à bien un projet du même genre. Modifier et réparer la V.W.  fut une expérience particulière mais vivre sur les routes de l'Amérique Latine pendant plus de deux ans a marqué ma vie et celle de ma compagne de l'époque.
Je souhaite que ce projet de voyage se concrétise à la condition de nous emmener avec vous...
Accent-Grave

mplr 07/03/2006 13:54

hé bien ! il est bricoleur ton mari !
Suis épatée, surtout quand on voit le résultat final !

Emma's DH 06/03/2006 23:10

Emma dit : Bravo, chéri, maintenant j'en suis sûre, devant tant d'enthousiasme et de compétence, je suis prête à te suivre dans l'aventure africaine qui nous attend d'ici quelques années...t'as pensé à installer le GPS tout de même ?!Je n'ai pas bien compris pourquoi, le premier gué venu, tu n'as pu t'empêcher :1° de retenir ta respiration2° de t'accrocher à la poignée de la porte3° d'arriver à émettre un "ouuuuuuu"4° de serrer les f....s5° de regarder l'autre rive avec un air de matelos du Titanic qui va sombrer !En fait, la seule chose que j'ai apprécié, c'est que tu n'as pas parlé pendant la traversée ! Mazette et finalement, il faudra en franchir beaucoup des gués lorsque nous partirons en Afrique.Il faut dire qu'Emma bovarise même avec le bruit du moteur et c'est peu dire, car il n'est pas insonorisé l'engin.Merci de ce billet doux qui me va droit au coeur. Dans un futur post, il ne faudra pas hésiter à rétablir l'image du matcho qui dort en moi, pas la brute, mais pas l'idiot aussi. Est-ce que ce juste milieu existe chez moi ? attention à ce que tu vas dire, je sens que l'espoir d'un fourre tout herbe longue va être fauché au premier coup de griffe...Bisous.

fabrice 06/03/2006 23:01

pffffiou... total respect