Brève d'actu

Publié le

Rachida Dati, Garde des Sceaux, entre deux essayages chez Dior, a pondu une nouvelle directive, il s'agit de réorganiser les prisons, afin que chaque détenu dispose d'une cellule individuelle. Et ceci, afin de se mettre en conformité avec les directives européennes qui recommandent, par exemple de séparer les détenus mineurs des détenus majeurs, des détenus en détention préventive (dans l'attente de leur jugement) des détenus condamnés, de permettre l'accés au téléphone des personnes condamnés...Et trés peu de ces directives sont respectées, faute de moyens.
Aussi, cette intervention de Rachida Dati me fait doucement rigoler, à l'heure où toutes les prisons de France sont en surpopulation. Rien qu'à Tours, la maison d'arrêt conçue pour abriter 145 détenus en héberge actuellement prés de 300, ce qui signifie des cellules à 3 voire 4 personnes, dont certains dorment sur des matelas par terre. Je rappelle qu'une cellule fait 9 m², et à titre de comparaison, 3m x 3m, c'est la dimension minimale obligatoire pour un box destiné à loger un cheval...mais nous en France, on loge mieux les chevaux que les détenus.Dans ces 9 m², on case 3 ou 4 adultes, un placard de rangement, les toilettes ouvertes, un lavabo. Qui ne sortirait pas complètement déglingué d'une telle incarcération? Je ne fais pas d'angélisme, les détenus sont en prison certainement pour une bonne raison, même si à les entendre, ils sont tous innocents. Mais leur peine doit consister en une privation de liberté, pas à l'humiliation ou à des conditions de vie dégradantes. Des hommes envoyés au mitard (cellule disciplinaire) complètement nus (plus simple pour prévenir tout risque de suicide et donc plus simple à surveiller), c'est pas Guantanamo ou les gêoles d'une dictature quelconque, mais c'est en France et il n'y a pas si longtemps que ça...  D'ailleurs, ce n'est jamais fait dans une intention volontaire d'humilier ces hommes, mais pire encore, simplement par un manque de moyens criants, et surtout révoltants, lorsque l'on voit que les fonds du ministère de la Justice sont parfois utilisés bizarrement:  270000 € de frais de réception,les frais de maquillage, ou les collants de luxe, de la ministre sont pris en charge par celui-ci (à lire ici).
 Je me demande comment Rachida Dati va s'y prendre, pour arriver à appliquer cette directive, ou alors ne serait-ce qu'un effet d'annonce, histoire de rappeler aux français, que, oui, nous avons bien un ministre de la Justice et pas simplement un top model qui fait les beaux jours de la presse pipole. Conçue comme elle est actuellement, la prison n'est d'aucune utilité sociale, à part le fait d'éloigner de la société, pour un temps, les élèments les plus dangereux. Et elle contribue fortement à rendre les personnes plus révoltées voire plus dangereuses qu'à leur entrée. Pour appliquer le plan Dati, il faudrait construire et construire des prisons, mais plus on en construit et plus on les remplit. Qui se penchera vraiment sur le véritable problème de la surpopulation carcérale, où un tiers des détenus relève de la psychiatrie et ne sont pas soignés, juste abrutis par des médicaments pour qu'ils se tiennent tranquille, qu'on leur fournit ou qu'ils se procurent sous le manteau, tout se trouve en prison, où les délinquants routiers cotoient des criminels, où les drogués se procurent leur dose aussi facilement qu'à l'extérieur et ne décrochent pas ou passent du joint à des drogues plus dures, et où les délinquants sexuels ne reçoivent aucune aide ou soins et sortiront pour la plupart avec les mêmes idées en tête...

Publié dans Pêle Mêle

Commenter cet article

Stephanie 06/06/2008 20:53

Je regardais justement un reportage a la tele sur le meme sujet, mais aux USA evidemment : le probleme est le meme. Prisons surchargees qui fabriquent des gens encore plus dangereux qui, une fois relaches, reviennent a la case depart...

mimi 28/05/2008 15:31

CHLOE plus le logement est rare plus il coute cher !
et la priorité de nos gouvernements c'est de ne pas voir plus loin que le bout de son nez, les policiens de doivent pas faire de prévention, les logements doivent être le plus petit possible pour les hlm, sans penser que les enfants ont besoin comme les adultes de place !
les hlm, ont les remets à des entreprises privées ! ça rapporte ! d'autant que depuis trente ans, voir quarante ans, ils n'ont pas été entretenus par les offices hlm ou les sociétes tout en faisant payer les locataires qui partent pour faire des travaux qui ne sont jamais fait, légalement en plus !
on prend les personnes qui vivent en hlm pour des vaches à lait en pensant que les allocations logements paieront la différence, ainsi, les pseudos réhabilitations, oui pour la plus part, ce n'est que refaire une façade en peinture ! arranger deux ou trois bricoles et hop le loyer se retrouve doublé.
lorsque les gens auront compris que si on veut ne pas être des vaches à lait on devra s'interesser à la cité.

pour ce qui est des prisons, là encore beaucoup à dire, les surveillants qui s'en mettent dans les poches, les ventes à des prix excorbitants des savonnettes et autres dentifirices, qui doivent être achetés dans la prison et des gens qui ne devrait pas y être qui y sont ! oui ! mais lorsqu'on fait des politiques libérales tout le monde sait, que cela fait augmentée de 60 % la délinquance ! mais comme notre nains qui a oublié de réfléchir avec son équipe de branquiniole, et bien on ne fait pas de prison, sauf si elles sont privées, seraient elles rentables ! oui, on fait travaillé les prisonniers pour rien ou si peut ! et aux états unis, c'est une maind'oeuvre comme en france qui rapportent !
pourquoi se passer de cette main d'oeuvre ? d'autant que cela rapporte toujours aux mêmes ! pas pour payer les méfaits de la personne qui est en prison, ne revez pas !
on ne soigne pas en prison, parce que nos dirigeant n'en ont rien à faire de soigner pas plus ceux qui sont en prisons que les autres ! il serait temps de réaliser que la seule et unique préoccupation de nos dirigeants c'est de gagner de l'argent sur notre dos !
alors, les malades de la tête, et bien on s'en fiche, les hopitaux, on réduit les lits, on ne suit pas les malades fautes de personnes formées pour cela ! et surtout on préfere payer des robes à rachida que réfléchir à faire en sorte que les personnes qui sont malades soient soignées !
faut dire que la première personne qui serait à soigner serait notre nain nationnal narcissique, il est bien malade de la tronche, pour le porte monnaie, pour lui pas de problème de fin de mois, nous lui payons tout, pour qu'il se problème pour continuer sa campagne électorale il n'a pas encore compris qu'il était élus !
faut dire qu'a par parler, il ne sait rien faire de bien !

M-Anne 28/05/2008 15:43


Mimi, sur bien des points je partage ta façon de penser, et ton indignation.
Mais au sujet de la prison, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain ;-). Certaines choses comme la surpopulation ou le manque de soins et de suivi psychiatrique sont à dénoncer, mais pour
le reste, tout n'est pas à critiquer. Les surveillants font bien leur boulot, avec beaucoup d'humanité (forcément, il y a toujours des brebis galeuses), quant aux prix pratiqués pour les achats, je
peux t'assurer de source sûre qu'ils sont trés semblables à ceux du commerce, je l'ai vérifié moi-même liste en main en faisant mes propres courses. Les détenus qui travaillent perçoivent un
salaire, mais il y a peu de travail c'est vrai (mais les donneurs d'ordre préfèrent délocaliser en Chine)et les places sont souvent réservés aux détenus qui ne reçoivent aucune aide financière de
l'extérieur.


Chloe Clafoutis 27/05/2008 09:29

Et ce même gouvernement fait voter une loi honteuse sur le maintien en détention APRES la peine...

Si on soignait les délinquants sexuels, au lieu de les rendre encore plus fous, ils ne recommenceraient pas ! Ou au moins, s'ils avaient un suivi psychologique en prison, on pourrait déceler ceux qui sont "incurrables", au lieu de les laisser filer de façon aveugle à la faveur d'un 14 juillet, pour désemplir les prisons.

La gestion des prisons semble secondaire, à nous qui vivons libres et avons bien d'autres soucis, mais, tout comme le logement, cela devrait être une priorité du gouvernement, car lorsque les personnes "en marge" souffrent, celles "au milieu" finissent par en patir, d'une façon ou d'une autre.

Chloé CLafoutis

Michèle Bretzel 26/05/2008 14:48

D'accord avec toi MA.
Une seule remarque toutefois : pour ma part, je considère les délinquants routiers emprisonnés comme des criminels (c'est trop facile de dire que c'est un "accident" quand on a tué ou blessé en roulant trop vite ou sous l'emprise de je ne sais quel alcool, médicament ou stupéfiant)...

E.L.A 25/05/2008 22:57

Tout-à-fait d'accord avec toi M6A ; malheureusement , les pbs des détenus ne mobilisent guère la population ( cf le 1er com. ! ) . A ce propos , un très bon livre à conseiller : " Et là vivent des hommes " , de Patrick Leterrier, ed. L'Harmattan . C'est le témoignage d'un enseignant en maison d'arrêt , et qui en plus d'être édifiant a le mérite d'être bien écrit !
Quant à R. Dati....je préfère me taire , tiens !