Education: La constante macabre

Publié le par Emma

...est ce que vous savez ce que c'est ?

Rappelez-vous lorsque vous étiez élève. Vous faisiez peut-être partie du mauvais tiers, ce groupe d'élèves très important entre les 2 ou 3 brillants et les 2 ou 3 en grosses difficultés. C'est ça la constante macabre. Dans notre système scolaire, il est difficile voire impossible de changer de groupe.

Des chercheurs, des enseignants mais aussi des inspecteurs d'académie réfléchissent à un nouveau système d'évaluation des élèves, appelé l'Evaluation des élèves par contrat de confiance.

L'intéret de ce programme pour les élèves et les enseignants:

- supprimer l’échec scolaire artificiel, c'est-à-dire faire en sorte qu’un élève qui a assimilé les capacités attendues et clairement définies ne soit pas en situation d’échec. Actuellement, on peut dire, pour simplifier, qu’un élève qui a la malchance de faire partie du « mauvais tiers » d’une classe est en général en situation d’échec même s’il a tout compris.

- encourager ainsi l’élève à travailler, en confiance: il sait que son travail sera récompensé. S’il n’obtient pas une bonne note, il ne devrait pas se sentir victime d’une injustice.

- faire sortir l’enseignant de son rôle de sélectionneur, sélectionneur malgré lui en général. L’enseignant pourrait alors remplir sa vraie mission : « Former » et pas « sélectionner ».

Une piste à exploirer pour les parents d'élèves et les associations. Une étude de l'OCDE, interrogeant des élèves de 41 pays, a démontré qu' à la question : etes vous heureux d'aller à l'école ? Les français sont en 41° position sur 41, bons derniers!

 Va-t-on longtemps laisser s'ennuyer les élèves à l'école, et laisser aussi 150000 jeunes sortir du système scolaire sans aucune formation.

 Pour s'informer:

http://mclcm.free.fr/

"La constante macabre", un livre de André Antibi publié à compte d'auteur chez "Math"ador"

"Le Monde de l'Education" du mois de février avec un dossier consacré aux notes et à l'évaluation des élèves
.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DH de Gencat 30/01/2006 11:49

Une fois encore, un sujet interressant au plus haut point  =o)
 
l'education Nationale ce complais dans le mediocre, et tire toujours vers le bas ces eleves nous parlons des "2/3" en grosses difficultés mais parlons peu des petits genies qui s'ennuient ferme en cours et qui pour le coups sont egalement en echec ... ( font plus rien ... s'ennuient et perturbent leur petits camarades ) rien n'existe pour ces gens la ( ou alors c'est recent ???)
j'en parle avec d'autant plus de rage que j'ai fait partie de ce groupe, ne faisait jamais ces devoirs, mettait le boxons en cours, ne ce presentait jamais aux examens ou alors en diletante jouait aux echecs pendants les cours d'anglais ect ect j'en passe et des meilleurs.
la solution proposé par l'education nationale fut :
test psycho / QI : rohhhh l'est doué lui on lui fait sauté une classe voir si il en bave un peu dans la suivante ... ah ben tiens non bon on va quand meme pas lui en faire sauter une deuxieme ... mettons le avec les mauvais il rehaussera le niveau de la classe ... resultat 5 ans de perdu (j'insiste sur le perdu !! ) BAC avec felicitations du jury et lettre du ministre de l'education de l'epoque ( 19.25 de moyenne general ) je jouais au tennis avec mon prof de math pendant que les autres révisaient ... Je me suis arrété là faute de moyens financiers a l'epoque , la seule école pour "surdoué" était hors de porté de la bourse de mes parents ( trop riche pour avoir droit a une bourse d'etude pas assez pour payer les 125.000 annuel a l'epoque / privé en plus ... )
 
le cas c'est reproduit sur mon frere quelques années apres moi meme chemin meme resultats
l'ecole de nos jours ne fabrique que des imbeciles ( ce constat n'est pas le mien mais celui de jean-paul brighelli ) je vous invite d'ailleurs a le lire, il est instructif sur bien des points

tica 27/01/2006 11:44

très très intéressant car véridique, tu nous proposes au moins de nous interroger.

Magmag 26/01/2006 19:03

C'est vrai Emma, difficile d'évaluer, entre les attentes des élèves (un travail non noté = travail non fait), celles des parents et celles de l'institution qui demande -sans forcément le dire mais effectivement -de trier...comment se situer ?

damouredo 26/01/2006 14:52

La seule chose qui me rassure dans le système...c'est que de mon temps...je m'emmerdais déjà copieusement au collège et au lycée !!
Suis d'accord avec Mimi...mais quelles solutions ? Quel gouvernement sera assez fou pour prendre les bonnes mesures ? Ici on ne peut rien réformer sans avoir des grêves ou les lobbyes sur le dos...
Pauvres élèves. Emma, bientôt prête pour l'école à la maison ?

kahlan 26/01/2006 13:21

Je préfère ne pas commenter, je ne suis pas dans une période assez objective vis-à-vis de l'école en ce moment  et mes écrits dépasseraient sûrement ma pensée  !!!!!