Merci Lulusix!

Publié le

J'ai des amies attentionnées.
 Alors qu'en ce lundi, je n'avais d'autre perspective que de me consacrer à l'entretien domestique de mon home sweet home (en clair, de faire le ménage), je le sais, vous enviez ma vie si palpitante, j'ai reçu une enveloppe rebondie inespérée. Lulusix, aprés un échange de propos sur ce livre que j'avais trés envie de lire, a eu la gentillesse de me le faire parvenir, comme ça, sans même que je lui demande, faut pas croire, j'ai un trés lointain reste d'éducation tout de même.

Mes soeurs, mes amies, qui comme moi avaient choisi de rester à la maison, arrêtez donc de vous auto-flageller, d'autant que la société s'en charge, pas la peine d'en rajouter non plus. Vous voyez bien qu'on n'est pas si inintéressantes que ça, on doit bien en titiller quelques-uns, pour qu'on nous consacre des séries télévisés, des Desperate Housewife à celle-ci (dont j'ai oublié le nom forcément, c'est toujours comme ça) qui montre une mère de famille obligée de dealer pour assurer la subsistance de sa famille ( à prendre au second degré, je ne veux pas de mails assassins, hein). Ou bien des bouquins, dont celui-ci Arlington Park, de Rachel Cusk. 
Certes, tu m'objecteras, et je suis toute ébaubie par autant de fulgurance de ta pensée (faut que je caresse le lectorat dans le sens du poil, c'est bon pour mes stats), que franchement, nous ne sommes pas dépeintes sous notre meilleur jour, que ce soit dans ce livre, dans Desperate ou les autres. Mais tant pis. Je dois cultiver un vieux fond de masochisme, parce que moi, l'ironie et l'humour grinçant, même à mon détriment des fois j'aime bien. D'autant que je fais bien volontiers mon coming out de Desperate, Bree c'est tout moi. Enfin surtout ses névroses. Sauf quand même celle de la maniaquerie et de la phobie des microbes: les menottes, je ne les passe pas au lave-vaisselle avant de...enfin, vous savez quoi.

Bref, ce préambule n'a qu'un seul but, celui de me fournir une excuse en or, à savoir que je laisse tomber mon aspirateur, que je me vautre sur mon canapé, et qu' à celui ou celle qui viendra s'étonner que ben quand même, le ménage n'est pas fait, je répondrais avec jubilation: charriez pas, vous voyez bien que je bosse, j'ai un livre à lire pour en parler sur mon blog, et tiens, les gants en caoutchouc sont parfaitement à ta taille, mon chéri ou ma chérie (ça dépend de l'intrépide qui s'y sera risqué).

Merci Lulusix, tu illumines mon lundi :-))

arlingtonpark.jpg

Commenter cet article

mimi 01/11/2007 03:57

si vous saviez comme j'ai mal de vous lire, c'est si bon, d'être libre de choisir et de faire ce que l'on souhaite ! alors arreter de vous faire mal ! vivez à 200 % Votre vie de femme et de mère, et laissez le plaisir de travailler à celles qui n'ont pas le choix !
parce que parfois on a le choix et on choisit de travailler et ça c'est super aussi !
au fond c'est le choix qui est important ensuite, tout le monde peut causer c'est pas grave, le plus important c'est d'être bien là ou on est !

youpie, c'est peut être exprimer clairement ce que je pense !

argone 30/10/2007 11:36

pffft ... toutes les excuses sont bonnes pour laisser tomber l'aspi .... même un Spirou aurait fait l'affaire !

charline 29/10/2007 17:36

maman au foyer je culpabilise trop souvent, mes enfts st bien grands maintenant ms je suis prisonnière de mon etat
alors cet aprsè midi je suis allée en ville et me suis offert entre autre les 2 livres, dont vous avez parlé recemment, olivier adam et celui d' arlington park
et là je craque l'allumette ds la cheminée, je m'installe ds le canapé et zou ej brode
merci a vous, on se sent moins seule ds cette condition de femme au foyer

TataLelene 29/10/2007 14:29

C'est "Weeds" la série dont tu as oublié le titre !

Linoudoo 29/10/2007 11:55

je n'ai pas encore ménagé de la journée,je devais m'y mettre maintenant mais tout compte fait et par solidarité je vais remettre à plus tard les joies domestiques...Raconte -nous vite ton cadeau, fais nous-en profiter !C'est qu'il y a des jours où l'aspi devrait courir aprés moi...